Scoutisme - préparer les générations futures

  • Auteur de la discussion Flowzi
  • Date de début
Flowzi

Flowzi

Moderateur
13/7/20
20
6
Hello.
Pour nos enfants, un moyen d'approcher le survivalisme, sauce ludique et accueillante : Le Scoutisme :
  • La culture de la vie dans la nature (et le sens du respect pour celle-ci)
  • L'apprentissage de la gestion de la communauté (être à l'écoute de soi et à l'écoute des autres).
  • L'esprit d'équipe (sans l'esprit de compétition)
  • Des projets de constructions sur du long terme, élaborés par soi-même/groupe (plutôt que de la consommation éparpillées de loisirs éducatifs, à la cohérence pas toujours évidente à percevoir pour l'enfant).
Tout cela s'apprend depuis son plus jeune age via le scoutisme.

Il y a différentes association de scoutisme en France (et dans le monde)

Il y en a des laïques et des non-laïques
La plupart très ouvertes vers les autres "cultures spirituelles" (ou absence de revendications spirituelles), et d'autres peut-être un peu moins ouvertes.

Bref, il y en a forcément une culture du scoutisme qui vous conviendra (ou plutôt pour vos enfants).

Les différentes tendances : cliquez sur le lien.
Scoutisme.net

Les fondamentaux de la mouvance Scout : (par les Eclaireurs de la Nature")

EDLN a dit:
Les 8 éléments de la méthode scoute
- Version courte –

Le scoutisme est un système éducatif dont le but est d’aider des enfants et des jeunes à grandir en citoyens heureux et artisans de paix, épanouis et utiles à la société. Le scoutisme propose à chaque jeune de vivre une relation saine à lui-même, aux autres, et à son cheminement spirituel. Il fonctionne grâce à la présence de 8 éléments fondamentaux en interaction.

1. La loi du coeur et la promesse
La loi du coeur est un texte immuable et court, inspirant chaque enfant dans sa progression. Ce texte est spécifique à chaque branche. Le terme « loi du coeur » est spécifique aux EDLN, il s’agit alors d’une perspective de « santé » du groupe (prendre soin de soi, prendre soin d’autrui). La loi du coeur est complétée par le Pacte de la tribu, un ensemble de règles de vie rédigées par la tribu elle-même au fur et à mesure des expériences vécues : « Respecter les autres, pas de violence, participer aux activités, faire de son mieux ». Chaque enfant présent doit participer à construire ce texte et apposer son nom et sa signature dessus. La promesse est une cérémonie solennelle où les enfants qui le désirent s’engagent devant la tribu à faire de leur mieux pour vivre la loi du coeur et adopter un mode de vie respectueux de tous et épanouissant pour eux-mêmes. On dit qu’ils « font leur promesse » et ils sont invités à donner un sens à cet événement en écrivant un court texte résumant ce qui les pousse à s’engager.

2. L’auto-éducation par l’action
Le scoutisme est une démarche active et une expérience de vie : on apprend en vivant réellement les choses : jeux, ateliers, projets, services, en prenant un rôle d’acteur plutôt que de spectateur ou de consommateur. De même, les activités sont construites le plus souvent avec les jeunes, en fonction de leurs aspirations et de leurs aptitudes.

3. La vie en équipe
L’équipe (de 5 à 7 enfants) permet de vivre des relations intenses, et d’acquérir « le sens de l’autre » à travers des rôles, des responsabilités, une aventure commune vécue en coopération. L’objectif est d’orienter dans le bon sens les influences que les enfants exercent les uns sur les autres. L’équipe permet l’apprentissage de la démocratie, par le jeu des conseils. L’équipe permet aussi aux enfants d’apprendre à s’autogérer et de donner à chacun une place dans la tribu, grâce aux rôles et responsabilités définis collectivement. Un bon fonctionnement des équipes nécessite d’être vigilant à l’intégration des nouveaux.

4. Le cadre symbolique
La symbolique scoute est constituée d’un ensemble de paroles, gestes et rites porteurs qui s’appuient sur le goût des jeunes pour l’imagination, l’aventure, la créativité et l’initiative. Le premier symbole est le rôle « d’éclaireur » que prend l’enfant, qui fait de lui un explorateur, un chercheur de chemin. Le cadre symbolique renforce le groupe, permet à chacun de s’approprier des repères de vie orientés vers une vision positive du monde et de l’humain, et favorise le sentiment d’appartenance à un mouvement mondial. Ce cadre doit être présenté de manière attrayante par les encadrants afin de susciter l’envie chez les enfants.

5. La vie dans la nature
Par la vie en plein air, les scouts développent leurs propres dimensions et limites, et développent une relation d’intimité avec la nature. Le milieu naturel leur offre défis, partages de moments difficiles ou exaltants, émerveillements et découvertes spirituelles. Les scouts acquièrent ainsi des attitudes et des comportements responsables envers l’environnement. La nature permet aussi de retourner à l’essentiel de l’existence : on apprend à distinguer l’essentiel du superflu.

6. La progression personnelle
Au fil des actions menées, chaque scout fait des découvertes personnelles et se découvre de nouvelles capacités. Il s’investit ensuite dans une relecture des évènements, pour reconnaître les progrès réalisés et être curieux d’en vivre d’autres. Le scoutisme procure l’expérience capitale du sentiment de réussite dans un contexte non compétitif. Il est pour cela nécessaire que les objectifs soient adaptés à chacun. La progression personnelle aux EDLN est articulée autour de la trame des 5 éléments, chacun associé à des qualités et des talents particuliers.

7. La relation éducative
Chaque animateur développe avec chaque jeune une relation d’écoute, de partage, de complicité, de confiance et de respect permettant à tous de grandir. Afin de garantir cette relation constructive, l’animateur s’interdit les attitudes négatives comme le mensonge ou la violence physique/verbale, et favorise au contraire une attitude sincère et bienveillante.

8. L’engagement dans la communauté
La nature, c’est un haut-lieu d’aventure, mais tapis au fond du bois, on pourrait oublier le reste du monde ! Ce huitième élément a été intégré à la méthode scoute lors de la conférence mondiale de 2017. Il est adressé aux scouts du monde entier pour leur rappeler qu’en complément de l’esprit du service, le coeur du projet scout est d’apprendre à s’intégrer à la société en tant que citoyen, afin de pouvoir déployer son énergie et ses idées pour « essayer de laisser le monde un peu meilleur ».
 

Membres en ligne

  • Willy
  • Val lou
  • Jeff
  • Jean
  • Piiixel
  • Viel
  • Cotte
  • Damien31
  • Endless Bug
  • Eroik
  • Grég
  • JulienLecaille
  • MisterMagoo